Maladie respiratoire et pulmonaire : les différentes maladies des voies respiratoires

0

Les bronches, les poumons et l’ensemble des éléments formant l’appareil respiratoire chez l’homme peuvent être touchés par des infections ou des maladies plus ou moins graves. Si certaines de ces maladies respiratoires sont bénignes, d’autres peuvent avoir de graves conséquences.

Voyons ensemble les maladies respiratoires qui peuvent affecter l’homme, ainsi que les manières de les traiter et de s’en prémunir.

maladie respiratoire

Une maladie respiratoire, c’est quoi ?

On parle de maladie respiratoire lorsque des symptômes anormaux viennent troubler la respiration d’un patient. Cela peut aller du simple rhume qui s’attrape chaque année à un cancer du poumon.

Cette vaste catégorie qu’elle celle des maladies respiratoire est responsable à elle seule de plus de 3 million de décès chaque année à travers le monde. Sans aller jusqu’à cet extrême, les troubles de la respiration peuvent gêner le quotidien des personnes souffrantes et, en cas de non traitement, des risques d’aggravation des troubles les plus légers sont à noter.

Les principaux canaux par lesquels s’attrapent les maladies respiratoires sont le nez, la bouche, la trachée, puisqu’ils conduisent l’air jusqu’au bronches et aux poumons. Nous verrons par la suite comment protéger vos voies respiratoires, mais commençons par lister les différentes maladies respiratoires existantes.

Les différentes maladies respiratoires

Les maladies respiratoires ci-dessous toucheront principalement les bronches et les canaux respiratoires principaux.

La bronchite

Très courante, surtout en période hivernale, la bronchite aigüe est une maladie respiratoire bénigne qui dérive bien souvent d’un simple rhume ou d’une rhinopharyngite.

Rien ne sert de s’alarmer devant ses symptômes : toux violente et grasse, fièvre, courbature et sensation de fatigue généralisée.

La Bronchite n’est rien d’autre qu’une infection de vos bronches, qui pourra être plus sévère chez les fumeurs ou les personnes souffrant d’Asthme. C’est une infection qui se traite facilement, avec un sirop contre la toux et des médicaments contre la fièvre (ibuprofène, paracétamol…). En 5 à 10 jours, cette maladie respiratoire disparaitra.

L’asthme

L’asthme est une maladie respiratoire chronique qui touche plus de 3 millions de personnes rien qu’en France.

Il s’agit d’une inflammation des bronches qui entraine des difficultés respiratoires plus ou moins grandes. Généralement, c’est une réaction de l’organisme face à une agression extérieure de la part d’un irritant du type pollen, pollution, poussière… Elle survient également lors d’un effort physique trop violent.

On reconnait l’asthme à ses symptômes particuliers : essoufflements, impossibilité de reprendre son souffle, sensation d’étouffement.

Contrairement à ce que pensent de nombreuses personnes, l’asthme n’est pas une maladie à prendre à la légère. Elle est responsable de plus de 2000 décès chaque année et elle doit donc être traitée. Nous avons consacré un dossier complet sur les traitements les plus efficaces face à l’Asthme. On retrouve bien évidemment la ventoline mais également de nombreux autres traitements moins connus mais très efficace comme l’airomir par exemple.

L’allergie au pollen

En France, environ une personne sur cinq souffre de ce qu’on appelle communément le rhume des foins. Chronique ou saisonnière, cette maladie respiratoire est une réaction immunitaire de l’organisme qui tente de se protéger face à des éléments allergènes avec lequel il entre en contact. Il peut s’agir de pollen, de poussière, de moisissure, de poils d’animaux ou d’acariens.

Les symptômes qui permettent de reconnaitre une allergie au pollen (ou rhinite allergique)  sont les suivants : écoulement nasal, crise d’éternuements, démangeaisons au niveau des yeux et de la gorge, toux sèche.

Afin de traiter rapidement de ces allergies (et d’éviter qu’elle ne s’aggrave en asthme, notamment), il existe des traitements anti histaminiques très efficaces comme le Dymista. Découvrez les dans cette rubrique.

La BPCO

Il s’agit d’une bronchite chronique, qui est pour l’instant assez méconnue. En effet, la broncho-pneumopathie chronique obstructive ne dévoile ses effets néfastes que lentement, dans le temps. De ce fait, les patients qui en souffrent ne s’en rendent compte que trop tard, bien souvent.

Cette maladie respiratoire a pourtant de graves conséquences. Elle entraine petit à petit un rétrécissement des bronches et va donc engendrer une diminution du souffle. Dans les cas les plus graves, les patients doivent être placés sous assistance respiratoire.

Pour l’instant, aucun traitement n’est disponible mais certains médicaments permettent de soulager les effets. De plus, le tabac est bien souvent le responsable numéro 1 de l’apparition d’une BPCO, et cessez de fumer au plus vite évite les complications respiratoires.

maladie respiratoire schéma

Les maladies pulmonaires et leurs conséquences

Ces maladies respiratoires touchent les poumons et leurs conséquences peuvent être assez graves.

La pneumonie

C’est une maladie qui touche les alvéoles pulmonaires ainsi que les bronches. C’est une maladie grave, mais assez fréquente, dont le risque de contraction augmente avec l’âge et la faiblesse croissante des défenses immunitaires.

Elle est d’origine bactériologique ou virale, et se manifeste par des frissons, une forte fièvre, de la toux, des glaires épaisses, une accélération du rythme cardiaque, un essoufflement et des courbatures.

On distingue la pneumonie virale de la pneumonie bactérienne. Si la première peut être traitée facilement, après consultation auprès d’un médecin, la seconde peut être beaucoup plus virulente et nécessite souvent une hospitalisation.

La sarcoïdose

Encore méconnue, cette maladie respiratoire est une inflammation qui touche principalement les poumons. La sarcoïdose peut également s’attaquer à d’autres organes, aux yeux, ou au système nerveux par exemple.

Elle est difficilement repérable plus qu’elle n’entraine que peu de symptômes : légère toux, fièvre passagère, et elle semble disparaitre d’elle même après quelques temps. Cependant, dans de rares cas, des complications apparaissent.

Le Cancer du poumon

C’est le plus grave des cancers, et s’il touchait jusque-là principalement les hommes, il est en train de dépasser le cancer du sein chez la femme. Sa cause principale est le tabagisme mais la respiration de matière toxique / chimique comme l’amiante est également un facteur de déclenchement.

Les premiers symptômes sont souvent discrets. Une toux chronique, un essoufflement au moindre effort, un amaigrissement involontaire… Ces signes ne sont pas synonymes de cancer du poumon mais ils doivent amener à un contrôle.

Pour les fumeurs, un diagnostic doit être fait fréquemment, afin de détecter au plus tôt la maladie.

Quel traitement contre les maladies respiratoires

Selon la gravité de la maladie respiratoire, il existe différents types de traitements.

  • Lorsqu’il agit de maladies qui affectent les bronches ou les voies respiratoires à causes d’un irritants extérieurs, on préconise l’utilisation d’anti histaminiques à bases de corticostéroïdes, ou de bronchodilatateur. Ces médicaments sont disponibles en spray nasal, sous forme de solutions buvables, en gouttes pour le nez ou en comprimés.
  • Pour les maladies bénignes comme la bronchite, une prescription de  médicaments anti fièvre et de sirops contre les toux engendrées, combinée avec un peu de repos devraient suffire.
  • Enfin, les maladies les plus graves doivent être sujettes à un avis médical, pouvant amener à une hospitalisation ou à une chimiothérapie pour les cas de cancers.

Les maladies respiratoires ne sont pas forcément évitables mais il existe des façons de s’en protéger au maximum. Nous vous donnons quelques recommandations ci-dessous.

traitement maladie respiratoire

Se protéger face à ces maladies et à ces infections

Le premier des conseils concerne bien entendu le tabagisme. Responsable de la plupart des maladies respiratoires les plus graves, et il plus que recommandé d’arrêter de fumer dès que possible. Il existe des aides tels que les patchs nicotiniques qui peuvent vous aider à stopper.

Durant les périodes à risques (hiver pour le froid, les saisons à pics allergiques élevés), prenez toutes les mesures nécessaires pour protéger vos voies respiratoires :

  • Sortez couvert, avec une écharpe, un bonnet, un cache col…
  • Attention aux changements de températures trop violent, causés par les climatisations ou les chauffages
  • Pour les allergies, évitez les balades lors des fortes chaleurs
  • Lavez-vous les mains fréquemment pour éviter les maladies respiratoires contagieuses
  • Adoptez un mode de vie sain et une alimentation équilibrée pour permettre à votre organisme de se défendre de manière efficaces
Partager

Commenter